Le CP à 12… une fausse bonne idée ?

mercredi 27 septembre 2017
par  Sud Education CA
popularité : 0%

Le CP à 12… une fausse bonne idée ?

Le CP à 12 est une des nouvelles mesures politiques coup de com’ qui éprouve une fois de plus la flexibilité des enseignants : telle la « rentrée en musique », mais avec un impact bien plus important, elle est appliquée dans la précipitation, sans concertation préalable et sans les moyens nécessaires à sa mise en place. Elle s’applique dès cette année en REP+, et devrait s’étendre à la REP et pour les CE1 dans les années à venir.
Si elle a le mérite de baisser les effectifs dans les classes de cycle 2 les plus défavorisées, il est regrettable qu’elle se fasse sans augmentation d’effectifs de personnels dans les écoles concernées.
Il se produit donc un phénomène mathématiquement inévitable : les classes de cycle 3 sont surchargées et le dispositif plus de maître que de classe est menacé. On obtient en effet des aberrations, comme à l’école Volga (Rennes) qui accueille une classe de CM1 à 27 élèves en REP+, au lieu de 24 élèves maximum !
Les enseignants de CP ont eu la surprise d’apprendre le jour de la pré-rentrée par l’inspectrice de circonscription qu’ils auraient « l’obligeance » de réunir leurs classes plusieurs fois par semaine pour pouvoir décharger leurs collègues de Cycle 3…
Ainsi, on passe de classes équilibrées avec un maître surnuméraire à des classes déséquilibrées avec des enseignants devant à la fois assurer une classe de CP ET servir de personne ressource en cycle 3.

Plus de réformes que de classes

En effet, à peine après 3 ans d’essai, le dispositif plus de maîtres que de classes semble voué à disparaître l’année prochaine. Son efficacité n’a pas encore été évalué et pourtant la majorité des enseignants sondés regrette déjà l’arrêt probable de ces postes, qui commençaient à porter leurs fruits en REP et REP+.

Rester vigilant et savoir dire non

Allons-nous vers la fin des maîtres surnuméraires et du RASED ? Pas si les équipes éducatives restent mobilisés en imposant leurs conditions ! On pourrait suivre l’école de Tréguin qui, en REP, a accepté de mettre en place le dispositif de CP à 12 à condition de garder leur maître surnuméraire, ainsi qu’un effectif de 25 élèves maximum dans les autres niveaux. Pour cela, l’inspection a autorisé l’ouverture d’une classe de CP-CE1 à 24 élèves.
Il est primordial de rester vigilants cette année et les années à venir pour maintenir les postes de maîtres surnuméraires et du RASED. Les camarades concernés penseront à voter une motion à ce sujet lors d’un conseil des maîtres et à la soumettre à un conseil d’école pour s’assurer le soutien des parents d’élèves. L’inspection ne pourra pas imposer l’arrêt de ces postes clés devant des équipes mobilisées et déterminées.
N’hésitez pas à contacter Sud éducation si vous souhaitez être appuyés dans vos démarches.

Communiqué SUD éducation 35


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois