Entre hiérarchie et polyvalence, des agent.e.s techniques en souffrance

jeudi 16 novembre 2017
par  Sud Education CA
popularité : 0%

Entre hiérarchie et polyvalence, des agent.e.s techniques en souffrance

Chargé.es de la propreté des locaux, lingier.e.s, aide de cuisine, agent.e.s d’accueil, ouvrier.e de maintenance, chauffagiste, arboriste, élagueur/élagueuse, électricien.ne… est une liste non exhaustive des métiers que de plus en plus d’agent.e.s doivent faire par une polyvalence imposée.

La charge de travail est également augmentée par les effectifs cibles [1] et le non-remplacement des collègues en arrêt. Toujours moins nombreux et nombreuses pour entretenir les lieux sur lesquels nous travaillons ensemble, les agent.e.s sont parfois sur des postes dits « adaptés » pour cause de handicap (ou de maladie ?) mais qui dans les faits sont identiques aux postes ordinaires. Illes se tuent à la tâche, et les arrêts maladies continuent de s’accumuler, nos collègues agent.e.s étant un peu plus épuisé.e.s chaque jour.

La pression n’est pas uniquement dans la surcharge de travail. Les ATTEE sont tiraillé.e.s par des hiérarchies multiples (collectivités locales, établissement) qui n’hésitent pas à se défausser de leurs responsabilités lorsque ça les arrange. Par contre, les chef.fe.s savent bien faire lorsqu’il s’agit de diriger : le néo-management est bien présent, encore plus depuis la territorialisation, notamment avec les fiches d’auto-évaluation.

Face à cette souffrance organisée, il est urgent de se syndiquer et d’utiliser tous les outils qui permettent de se défendre :

  • faire grève
  • construire des mouvements de lutte et de soutien avec tous les personnels de l’établissement
  • noter les dysfonctionnements qui impactent la santé, la sécurité et les conditions de travail sur le RSST (Registre Santé et Sécurité au Travail ; voir sur le site sudeducation.org pour plus d’informations)
  • contacter le SUD Education et / ou le SUD CT local

[1La définition ’’d’effectif cible’’ est dans dans le terme lui même, c’est estimer le nombre d’effectif ’’agent es’’ et matériel, à redéployer sur d’autres futurs établissements, en gros, cela fonctionne comme un vase communiquant ’’ supprimer des postes dans un et plusieurs établissements pour les mettre ailleurs. Le département appelle cela « création de poste »/ « redéploiement »


Commentaires  (fermé)

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456